Suivi Media
La Déclaration de l'Île Seguin

Presse - Radio - Télé - Réseaux Internet

Ci-dessous fil sur les retour presse et un formulaire de saisie correspondant.
permettant un suivi actif et précis de la presse et des autres media.


Cliquez sur l'onglet du Fil d'Info pour accéder au contenu. Dernière info en premier

île Seguin : Bouygues Immobilier négocie avec les associations et la Ville pour "adapter" son projet Vivaldi - Cadre de Ville - 2022-09-13

Titre de l'info media île Seguin : Bouygues Immobilier négocie avec les associations et la Ville pour "adapter" son projet Vivaldi
Date de parution de l'info media 13.09.2022
Résumé succinct Trois enjeux, d'abord le climat, pour une meilleure prise en compte des questions de pleine terre et de végétalisation par le projet de 113 000 m2 de bureaux, futur siège de Bouygues Télécom, et aussi l'insertion dans le grand paysage. Enfin, la future "rue" piétonne centrale est l'objet de toutes les préoccupations pour la puissance publique: quelle programmation? quelle animation de commerces, de services, pour quels usages? Il semble notamment acquis qu'un "lieu de mémoire" de l'âge industriel du site y trouve sa place.

  • Enjeu dezs rez-de-chaussée du projet BOuygues : fort pour la SPL Val de Seine Aménagement, qui en fait un sujet-clé. La SPL vient de retenir un AMO (animation commerciale). L'animation s'articulera avec le projet d'Emerige de glisser trois restaurants à la pointe amont.
  • Le contrat SPL-promoteur n'est pas encore signé…
  • Si contact avec Bouygues, plus de contact avec le maire de Boulogne.
Nom du Media, Sigle éventuel Cadre de Ville
Cocher le type de media
  • Presse Nationale
Votre Nom complet, Sigle éventuel Admin
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Autre
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord
LogoCadre_de_Ville.png

Île Seguin: deux recours déposés contre le projet Bouygues - BFM TV - 2022-06-09

Titre de l'info media Île Seguin: deux recours déposés contre le projet Bouygues
Date de parution de l'info media 09.06.2022
Résumé succinct Interview d'Irène Nenner, présidente de l’association Environnement 92, était l'invitée de Bonjour Paris Île-de-France le 9 juin 2022.
Nom du Media, Sigle éventuel BFM TV
Cocher le type de media
  • Radio Nationale
Votre Nom complet, Sigle éventuel Admin
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Autre
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord

Boulogne : deux recours déposés contre le projet Bouygues sur l’île Seguin - Le Parisien - 2022-06-07

Titre de l'info media Boulogne : deux recours déposés contre le projet Bouygues sur l’île Seguin
Date de parution de l'info media 07.06.2022
Résumé succinct Extraits Article de Par Marjorie Lenhardt - 7 juin 2022

Boulogne : deux recours déposés contre le projet Bouygues sur l’île Seguin
Six associations de défense de l’environnement ont déposéce lundi un recours contentieux contre l’agrément de bureaux accordé par la préfecture de région et, ce mardi, un recours gracieux contre les permis de construire.

Association : France Nature Environnement Île-de-France, Environnement 92, la Seine n’est pas à vendre, Nous sommes Boulogne, le Comité de
sauvegarde des sites de Meudon, l’Association des rives de Seine.

Un « choix obsolète », selon les associations.

« La Coordination des 27 associations et fédérations signataires, dès 2020, de la Déclaration de l’île Seguin, représentant plus de 250 associations locales, franciliennes et nationales, conteste le choix obsolète et nuisible de réaliser sur l’île un quartier de bureaux dense et quasiment monofonctionnel, alors que de nombreux bureaux sont vides dans l’Ouest métropolitain », explique la coordination dans un communiqué.

« On n’est pas sur une position jusqu’au-boutiste »
Mais cela n’a pas été suffisant. Ce recours gracieux va bloquer le permis de construire pendant au moins deux mois, jusqu’au 6 août prochain. Peut-être plus s’il y a un recours contentieux.
Nom du Media, Sigle éventuel Le Parisien
Cocher le type de media
  • Presse Régionale
Votre Nom complet, Sigle éventuel Admin
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Autre
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord

Acte 4 des Rencontres de l’Axe Seine ‘’Paris Rouen le Havre’’ : quand les nouveaux paysages de la culture, du tourisme et du patrimoine rencontrent la Seine - Paris.fr - 2022-05-03

Titre de l'info media Acte 4 des Rencontres de l’Axe Seine ‘’Paris Rouen le Havre’’ : quand les nouveaux paysages de la culture, du tourisme et du patrimoine rencontrent la Seine
Date de parution de l'info media 03.05.2022
Résumé succinct Après les réunions de Rouen (11 février 2021), du Havre (31 mai 2021) et de Paris (26 octobre 2021), Nicolas Mayer-Rossignol, Maire de Rouen et Président de la Métropole Rouen Normandie, Anne Hidalgo, Maire de Paris, Patrick Ollier, Président de la Métropole du Grand Paris et Edouard Philippe, Maire du Havre et Président de Le Havre Seine Métropole ont organisé à Rouen une nouvelle Rencontre de l’Axe Seine intitulée « les nouveaux paysages de la culture, du tourisme et du patrimoine ».

Au cours des siècles, la Vallée de la Seine a porté un imaginaire qui a nourri le monde. Elle a inspiré les plus grands chefs d’œuvre, fut la source d’une révolution picturale majeure. A Paris, ville-monde, les Rives de Seine sont inscrites au Patrimoine mondial de l’Unesco, comme au Havre l’architecture d’Auguste Perret et d’Oscar Niemeyer, ouverte sur son estuaire. De Jeanne d’Arc aux Impressionnistes, Rouen incarne une histoire millénaire à travers un patrimoine unique.

‘’La perspective des Jeux Olympiques en 2024, la célébration cette même année des 150 ans de l’Impressionnisme constituent des opportunités rares pour la Vallée de la Seine , il nous revient de faire mieux émerger les potentialités d’un récit commun autour du fleuve. » : 11 propositions nouvelles pour célébrer l’Axe Seine et faire émerger la Destination Seine.

▶︎ Célébrer
  • ◼︎ Les partenaires de l’Entente se donnent pour ambition d’élargir progressivement Nuit Blanche à l’échelle de l’Axe Seine en 3 ans.

  • ◼︎ L’Axe Seine est engagé dans une démarche inédite qui verra les collections et les savoirs faires du Centre Pompidou se déployer dès l’automne 2023 autour d’un grand événement festif et culturel.

Destination Seine partagée
  • ◼︎ Développer une communication commune sur la culture, le tourisme et le patrimoine, à l’échelle de l’Axe Seine.

  • ◼︎ Mettre en place une politique d’accès concertée entre musées de l’Axe Seine.

  • ◼︎ Décliner à l’échelle de l’Axe Seine le Big Jump, le « Grand Saut », initiative portée aujourd’hui par la Métropole du Grand Paris avec l’objectif de favoriser l’appropriation du fleuve par les habitants et surtout promouvoir l’amélioration de la qualité de l’eau pour la baignade dans la perspective notamment des JOP 2024.

▶︎ Incarner
l’itinérance touristique se transforme et séduit : randonnées, vélo-routes le long du fleuve, escales littéraires et fluviales, tourisme industriel, panoramas, refuges...

  • ◼︎ Concours collégien ou lycéen sur la thématique du fleuve dès l’année scolaire 2022/2023, dans le cadre des partenariats avec l’Education Nationale et les politiques d’Education artistique et culturelle et dans la perspective des grands évènements de 2024.

  • ◼︎ Animation d’une réflexion partagée sur la personnalisation juridique des éléments naturels de la Seine .

▶︎ Parcourir

  • ◼︎ Concrétiser la cartographie littéraire de l’Axe Seine et déployer un parcours de lectures promenades en s’appuyant notamment sur le réseau des maisons d’écrivains et la « promenade littéraire au fil de la Seine »

  • ◼︎ Proposer la réalisation de refuges insolites. Depuis la Tour Eiffel jusqu’à la pointe de Floride, marquant l’entrée du port du Havre, en passant par la colline Sainte-Catherine surplombant Rouen, la Seine offre de Paris au Havre de nombreux panoramas remarquables.

  • ◼︎ « Plan touristique - destination Axe Seine » piloté et co-financé à travers l’Entente.

  • ◼︎ Evènement commun autour du vélo en mai 2023, à travers une course de vélo, accessible à tous, sur 3 week-ends consécutifs.
Nom du Media, Sigle éventuel Paris.fr
Cocher le type de media
  • Site Internet spécifique
Votre Nom complet, Sigle éventuel Admin
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Autre
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord
Fichier : Acte4DesRencontresDeLaxeSeineParisRo_bf_fichier_axe-seine-acte-4.pdf Télécharger

Grand Paris - L'Île Seguin fait encore parler d'elle - le projet d'aménagement de Bouygues Telecom de nouveau critiqué - Le Journal du Dimanche - 2022-04-17

Titre de l'info media Grand Paris - L'Île Seguin fait encore parler d'elle - le projet d'aménagement de Bouygues Telecom de nouveau critiqué
Date de parution de l'info media 17.04.2022
Résumé succinct Extraits articles de Bertrand Gréco

Bouygues Immobilier et l'agence BIG ont obtenu leurs permis de construire pour six immeubles de bureaux sur l'île de Boulogne
Polémique
Plusieurs associations contestent ce énième projet et réclament un grand parc à la place de l'ancienne usine Renault.

L'île maudite n'en finit pas de se chercher un avenir… Trente ans après la fermeture de l'sine Renault qui fabriquait des 4 cv …


L'auteur de l'article Bertrand Gréco commence ainsi son article … et poursuit en rappelant :
- huitième projet pour la partie centrale de l'île Seguin…
- les fiascos se succèdent…
- je suis confiant dit le maire… rassuré par la promesse de vente de 360 millions d'euros avec Bouygues
- … puis description du projet
- parlant des "infortunes de l'île Seguin débuté dès la démolition de l'usine , à la fin des années 1990
- … rappel des divers projets successifs…

Mais rien n'y fait, le projet de BIG-Bouygues se trouve à son tour dans le viseur…
  • * rappel sur la participation du public avec plus de 80% d'avis défavorables…

- Plusieurs associations regroupées autour de La Déclaration de l'île Seguin ont déjà engagé un recours contre l'arrêté préfectoral accordant à Bouygues l'agrément bureau et se préparent à déposer un recours «dans les deux mois» contre les nouveaux permis de construire.
  • * «Nous nous battons contre ces gigantesques programmes de bureaux inutiles explique l'un des représentants… Nous demandons que les berges soient protégées et qu'un grand parc départemental soit aménagé… La proposition de BIG… se complaît dans le green washing. L'espace vert est minuscule : 1,5 hectare pour une île de 11 hectares !»
Nom du Media, Sigle éventuel Le Journal du Dimanche
Cocher le type de media
  • Presse Nationale
Votre Nom complet, Sigle éventuel Admin
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Autre
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord

Boulogne-Billancourt : le maire délivre à Bouygues Immobilier le permis de construire sur l’île Seguin - Le Parisien - 2022-04-09

Titre de l'info media Boulogne-Billancourt : le maire délivre à Bouygues Immobilier le permis de construire sur l’île Seguin
Date de parution de l'info media 09.04.2022
Résumé succinct Extrait de l'article de Marjorie Lenhardt

" la synthèse de la participation du public par voie électronique vient d’être publiée avec plus de 80 % d’avis défavorables au projet"…

"le maire de Boulogne-Billancourt Pierre-Christophe Baguet (LR), que nous avons sollicité en vain"

Pour la Coordination des signataires de La Déclaration de l'Ile Seguin : «Les résultats de la consultation nous ont confortés dans notre opposition au projet. Depuis le début, nous reprochons la construction de 110 000 m² de bureaux car il ne resterait que 10 % de surface végétale sur la totalité de l’île. Nous allons donc déposer un recours. »

Christophe Baguet a demandé à Bouygues « d’améliorer la perception visuelle du projet depuis Boulogne-Billancourt », notamment « par l’intégration de jardinières ou de bacs complémentaires, ainsi que tous dispositifs permettant le développement de plantes grimpantes ».
Nom du Media, Sigle éventuel Le Parisien
Cocher le type de media
  • Presse Régionale
Votre Nom complet, Sigle éventuel Admin
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Autre
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord
BoulogneBillancourtLeMaireDelivreABouyg_le-parisien.png

Boulogne-Billancourt : 752 contributions et 72,5 % d’avis défavorables au projet Bouygues sur l’île Seguin - Le Parisien - 2022-02-20

Titre de l'info media Boulogne-Billancourt : 752 contributions et 72,5 % d’avis défavorables au projet Bouygues sur l’île Seguin
Date de parution de l'info media 20.02.2022
Résumé succinct Extraits article de Par Anne-Sophie Damecour

Au total, 752 avis ont été enregistrés entre le 20 janvier et samedi soir minuit, dans le cadre de la participation du public par voie électronique (PPVE).
Une étape indispensable avant la délivrance par la ville de deux permis de construire à Bouygues Immobilier.

Une procédure pilotée par la ville qui devra ensuite présenter une synthèse des observations, avec à la clé « des modifications à la marge des PC » d’après le maire (LR) de Boulogne, Pierre-Christophe Baguet.
Les permis de construire déposés le 8 octobre par Bouygues doivent être instruits au plus tard le 10 mai.

L’île Seguin au cœur d’un débat de société ?

Sans attendre l’analyse de la ville, le collectif a épluché les contributions des habitants, élus et associations, qu’ils soient de Boulogne ou d’autres villes des Hauts-de-Seine.

« Il en ressort plusieurs items »… prenant comme exemple « la récurrente problématique de la construction de mètres carrés de bureau à l’heure du télétravail sur fond de crise sanitaire ».

Le collectif en appelle au gouvernement.

« Les contributions défavorables sont bien plus détaillées et argumentées que les avis favorables »… « le côté massif des bâtiments, surtout côté Boulogne, l’impact sur la biodiversité ainsi que le manque d’espaces verts ».

Le collectif Déclaration pour l’île Seguin a ainsi déposé le 5 février un recours hiérarchique auprès de la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili contre l’arrêté préfectoral du 10 décembre accordant à Bouygues Immobilier l’agrément pour construire des bureaux.
Nom du Media, Sigle éventuel Le Parisien
Cocher le type de media
  • Presse Régionale
Votre Nom complet, Sigle éventuel Admin
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Autre
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord
BoulogneBillancourt752ContributionsEt72_le-parisien.png

Boulogne-Billancourt : premier test populaire pour le projet de Bouygues sur l’île Seguin - Le Parisien - 2022-01-19

Titre de l'info media Boulogne-Billancourt : premier test populaire pour le projet de Bouygues sur l’île Seguin
Date de parution de l'info media 19.01.2022
Résumé succinct Extraits article Marjorie Lenhardt

Boulogne-Billancourt : premier test populaire pour le projet de Bouygues sur l’île Seguin
Alors que le groupe a déposé ses permis de construire de bureaux et activités commerciales le 8 octobre dernier, le public est invité à donner son avis sur ce projet au travers d’une procédure entièrement dématérialisée prévue par le Code de l’environnement à partir de ce mercredi - CLIQUEZ ICI -.

La consultation porte plus exactement sur les deux permis de construire déposés par le groupe immobilier le 8 octobre dernier des deux lots de construction de bureaux et d’activités commerciales séparés par une rue centrale. Au total, le projet prévoit 120 000 m2 de bâti.

Alors que le 10 décembre dernier, la préfecture de région a autorisé la construction de bureaux sur cette partie centrale de l’île Seguin, Bouygues Immobilier n’a pas encore emporté la partie. Car le projet, même s’il semble être le meilleur de tous ceux présentés jusque-là, ne remporte pas l’adhésion de tous. D’éventuels recours contre le permis de construire pourront encore être déposés jusqu’en mars et les avis déposés lors de cette consultation en seront un bon indicateur.
  • • Les 27 associations signataires de la Déclaration de l’île Seguin, favorables à une renaturation de l’île, ne baissent pas les bras et profiteront de cette occasion pour développer leurs arguments dans les registres électroniques : « Notre détermination est intacte », écrivent-elles dans un communiqué paru le 5 janvier.

La SPL Val de Seine Aménagement (dont Boulogne-Billancourt est l’actionnaire majoritaire) s’est endettée à hauteur de 260 millions d’euros pour l’aménagement de la ZAC Seguin-Rives-de-Seine. Si l’opération immobilière avec Bouygues parvient à son terme, elle espère ainsi rembourser ses prêts et même dégager un bénéfice de 7,4 millions d’euros.
Nom du Media, Sigle éventuel Le Parisien
Cocher le type de media
  • Presse Régionale
Votre Nom complet, Sigle éventuel Admin
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Autre
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord

Hauts-de-Seine : le préfet veut plus de logements et moins de bureaux - Le Journal du Grand Paris - 2021-12-19

Titre de l'info media Hauts-de-Seine : le préfet veut plus de logements et moins de bureaux
Date de parution de l'info media 19.12.2021
Résumé succinct Extraits article Fabienne Proux

Le 17 décembre 2021, Laurent Hottiaux a présenté aux élus départementaux les priorités de l'Etat pour les mois à venir. Celles-ci portent essentiellement sur l’immobilier pour ajuster l’offre à la demande.

« Les pôles tertiaires des Hauts-de-Seine ont été fortement mis à l’épreuve par la crise », a reconnu le préfet du département mentionnant un taux de vacance de 16,8 % à La Défense qui « pourrait être au-delà sur les autres quartiers de bureaux des Hauts-de-Seine », a indiqué le représentant de l’Etat invitant « à l’avenir, à mieux maitriser l’offre de bureaux dans le temps sur le département au travers notamment
d’une vision pluriannuelle sur l’ensemble du territoire y compris sur ZAC ».
Le taux da vacance est de 16,8 % à La Défense et «pourrait être au-delà
sur les autres quartiers de bureau des Hauts-de-Seine», a indiqué le préfet des
Hauts-de-Seine.

« On compte 200.000 logements sociaux dans le département, mais ils sont mal répartis », a ajouté Laurent Hottiaux
prévenant que les actions Etat vont être amplifiées « pour mieux équilibrer nos opérations ». Le contrat de relance pour le logement qui sera signé d’ici à la fin mars 2022 prévoit de son côté une aide aux maires bâtisseurs (10 % de l’enveloppe nationale attribués aux Hauts-de-Seine).
Nom du Media, Sigle éventuel Le Journal du Grand Paris
Cocher le type de media
  • Presse Régionale
Votre Nom complet, Sigle éventuel Admin
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Autre
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord

BIG-Bouygues-Baguet : l’île Seguin ou le quartier qui n’existera jamais ? - Chroniques Architectures - 2021-10-19

Titre de l'info media BIG-Bouygues-Baguet : l’île Seguin ou le quartier qui n’existera jamais ?
Date de parution de l'info media 19.10.2021
Résumé succinct Extraits article Christophe Leray

Les Boulonnais ne doivent plus savoir où donner de la tête. En effet, dès qu’il s’agit de l’île Seguin, alors que rien n’y est encore construit depuis vingt ans, sauf la Seine musicale conçue par Shigeru Ban et célibataire depuis son inauguration en 2017, les projets de papier et de communication se suivent, se poursuivent même, à la vitesse de la Seine en crue.

Et, sur l’île, la durée de péremption de ces projets est de plus en plus courte. Qu’on en juge. Alors que l’encre est à peine sèche du projet DBS (Développement Boulogne Seguin) dévoilé en octobre … la mairie de Boulogne dévoile encore, dans son bulletin d’octobre 2021, un nouveau projet remplaçant, issu cette fois de la promesse de vente signée avec Bouygues Immobilier… en avril 2021. Il faut suivre !

120 000 m² de bâti, compte 10 000m² de moins que le projet précédent, que les immeubles sont moins hauts, qu’il est moins dense de 20 000m² que ce qu’autorise le PLU (ce qui n’est pas compliqué puisque le PLU avait été conçu expressément pour le projet DBS).

Demeure pourtant ce sujet agaçant du nombre de bureaux sur une île pour le coup difficile d’accès. Il est même question de transport en commun sur l’ile : un tapis roulant dans la rue centrale ?

Pourquoi s’entêter à faire ici autant de bureaux ? Il faut bien dire que Pierre-Christophe Baguet, devenu maire de Boulogne-Billancourt en 2008 … s’était fait élire une première fois en dénonçant le projet « trop dense » de son prédécesseur, un projet qui proposait pourtant moins de bureaux et plus d’équipements que tous ceux qui ont suivi. C’est le péché originel qui rend le bâton si difficile à nettoyer car, quand le nouveau maire eut rayé d’un trait de plume le projet du précédent, qu’il eut payé des sommes astronomiques pour se dédire de contrats déjà engagés (180M€ selon la mairie), il fallut bien envisager un avenir pour l’île, lequel n’est plus désormais finançable que par des bureaux en nombres suffisants censés rapporter plus que n’importe quoi d’autre. Les grenouilles ne paient pas d’impôts. CQFD !

Encore faut-il qu’en cette période de Covid, les meilleurs projets de bureaux aient encore un sens. BIG en est d’ailleurs tellement fier que pas une trace de son projet n’est à trouver sur son site !
Nom du Media, Sigle éventuel Chroniques Architectures
Cocher le type de media
  • Presse Professionnelle
Votre Nom complet, Sigle éventuel Admin
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Professionnel
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord

Ile Seguin : le projet Bouygues présenté aux élus municipaux - Le Journal du Grand Paris - 2021-09-27

Titre de l'info media Ile Seguin : le projet Bouygues présenté aux élus municipaux
Date de parution de l'info media 27.09.2021
Résumé succinct Article de Fabienne Proux

Depuis le rejet du projet de DBS, la ville de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) travaille à un nouveau programme confié à Bouygues immobilier. Dévoilé aux conseillers municipaux en soirée le 27 septembre 2021, celui-ci serait moins dense et plus vert. Le permis de construire doit être déposé le 8 octobre. Le projet « passerait de 130 000 m2 à moins de 120 000 m2 et resterait essentiellement du tertiaire …Six groupes d’immeubles sont toujours répartis de part et d’autre d’une rue centrale de 15 m, cette fois-ci à arcades,»

Que se trame-t-il derrière les palissades installées sur l’ile Seguin ?
En effet, à ce jour, rien ne fuite sur les détails du troisième projet envisagé au centre de l’ile, après le campus avorté de Bolloré et l’ensemble de DBS.

Après certaines associations, cela sera le tour de l’ensemble des élus municipaux de découvrir, lundi 27 septembre 2021 en soirée, le projet Bouygues dans le cadre des commissions préparatoires au conseil municipal. Mais à la condition d’avoir pris l’engagement de laisser son téléphone portable à l’extérieur de la salle...

Il faudra probablement attendre le dépôt du permis de construire le 8 octobre pour en savoir plus. « Seule certitude à ce jour, ajoute La déclaration de l’ile Seguin, le préfet a demandé une étude d’impact et une étude environnementale ».


NB : Relire le Communiqué de Presse de La Déclaration : Suspense et cachotterie sur l’île Seguin ?
Nom du Media, Sigle éventuel Le Journal du Grand Paris
Cocher le type de media
  • Presse Régionale
Votre Nom complet, Sigle éventuel Admin
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Acteur de La Seine, des affluents et de ses Îles
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord

Canicules, inondations : Paris de plus en plus menacé par le changement climatique - Le Monde - 2021-09-22

Titre de l'info media Canicules, inondations : Paris de plus en plus menacé par le changement climatique
Date de parution de l'info media 22.09.2021
Résumé succinct Extrait article de Denis Cosnard .
  • Avec le dérèglement du climat, la capitale risque de subir des vagues de chaleur récurrentes et des crues plus fréquentes, selon une étude réalisée pour la Mairie de Paris.

Le pire, pourtant, reste probablement à venir. Avec le dérèglement climatique, Paris risque de connaître de plus en plus d’épisodes extrêmes, face auxquels la capitale paraît très fragile. Elle a beau s’armer, le climat change plus vite. C’est ce qu’indique une volumineuse étude rendue publique mercredi 22 septembre par la Mairie de Paris. Réalisée par Ramboll, un cabinet de conseil danois.

Un « risque sanitaire majeur »
  • ☞ La surchauffe urbaine est clairement identifiée comme le risque numéro un. « Le cap symbolique des 2 °C de réchauffement par rapport à l’ère préindustrielle est désormais franchi à l’échelle du territoire parisien »
  • ☞ Ces dernières années, Paris a vécu de nombreux épisodes caniculaires : 2003, 2006, 2015, 2018, 2019, 2020. Il faut se préparer à ce qu’ils deviennent récurrents, et soient amplifiés par le fait que la capitale, en raison de sa densité, connaît un climat plus doux que le reste de la région – un phénomène que les professionnels appellent l’« îlot de chaleur urbain », et qui est spécialement net dans le nord de Paris.
  • ☞ « Les vagues de chaleur devraient être plus fréquentes mais aussi plus sévères et plus longues, résument les experts de Ramboll, … et se produire sur une période plus étendue (du printemps à l’automne). »
  • ☞ les canicules constituent un « risque sanitaire majeur ». Celle de 2003 avait entraîné une surmortalité estimée à 1 000 décès rien que pour Paris.

Les inondations représentent l’autre danger majeur pour Paris.… « Le jour où survient une crue aussi forte qu’en 1910, c’est la catastrophe », … dans la mesure où la ville moderne est devenue largement souterraine.


Suite à lire absolument … pour mieux identifier d'autres catastrophes menaçant nos vies quotidiennes: inondation de logements, d'établissements… fermeture du métro, des ponts… système électrique affecté et réseau de chauffage immeubles… menaces sur la biodiversité…
Nom du Media, Sigle éventuel Le Monde
Cocher le type de media
  • Presse Nationale
Votre Nom complet, Sigle éventuel admin
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Autre
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord

Canicule : cinq questions sur l'îlot de chaleur urbain, (ICU) ce phénomène qui réchauffe nos villes - France Info - 2021-08-15

Titre de l'info media Canicule : cinq questions sur l'îlot de chaleur urbain, (ICU) ce phénomène qui réchauffe nos villes
Date de parution de l'info media 15.08.2021
Résumé succinct Extraits article de Thomas Baïetto du 15 août 2021 - Bon article pédagogique (cliquez sur le présent lien)

◼︎ A chaque canicule, nos villes se transforment en fournaises et les nuits y deviennent tropicales. Derrière ce thermomètre qui grimpe, le phénomène de l'îlot de chaleur urbain

◼︎ 1- Qu'est-ce qu'un îlot de chaleur ?
Ce phénomène désigne la différence de température entre une ville, plus chaude, et la campagne qui l'entoure, plus fraîche. C'est une mesure relative, exposée en degrés : on parle par exemple d'un îlot de chaleur de +3 °C.
"Le vrai différentiel de température entre une ville et un champ va s'exprimer en fin de nuit parce que la ville va garder sa chaleur et avoir du mal à l'évacuer, - Erwan Cordeau, Institut Paris Région…

◼︎ 2- Quelles sont les causes de ce phénomène ?
L'ICU est provoqué par un ensemble de perturbations liées à l'urbanisme et à notre mode de vie. Il y a d'abord la "rugosité urbaine", c'est-à-dire la hauteur des bâtiments. "Plus il y a des immeubles hauts, plus cela va perturber l'écoulement de de l'air", détaille E. Cordeau.…

◼︎ 3- Quelles conséquences pour la santé ?
L'ICU vient renforcer l'exposition à la chaleur… Cf 2020, Etude Santé publique France "De manière très nette, à la fois à Paris et en petite couronne, le risque de décès lié à la chaleur est plus faible dans les communes qui ont davantage de végétation ou des sols moins artificialisés", explique M. Pascal, chargée de projet changement climatique et santé à Santé publique France…

◼︎ 4- Quelles sont les personnes les plus vulnérables ?
  • franceinfo a mis en évidence que les cadres et professions intellectuelles supérieures, nombreux à vivre en centre-ville, sont plus exposés à ce phénomène que les ouvriers ou les employés. Mais ils sont aussi ceux qui disposent de plus de moyens de s'adapter et de s'en protéger.

◼︎ 5- Comment s'en protéger ?
fermer les fenêtres, volets et éventuels rideaux le jour, dès qu'il fait plus chaud à l'extérieur qu'à l'intérieur, et ne les rouvrir qu'à la nuit tombée, quand la température commence à redescendre.

… Cette réflexion met le doigt sur le problème urbanistique posé par le réchauffement climatique : des villes construites pendant des siècles pour un climat tempéré vont devoir désormais supporter un climat beaucoup plus chaud


CF aussi Infographie
- Paris, Lille, Toulouse, Lyon, Grenoble, Bordeaux… Visualisez l'îlot de chaleur dans votre zone urbaine - Grâce aux données du projet MApUCE, porté par des chercheurs du CNRS et de Météo France, franceinfo vous propose une visualisation inédite de l'îlot de chaleur urbain dans 17 zones urbaines françaises.
- Canicule : comment l'îlot de chaleur urbain transforme nos métropoles en fournaises - A l'aide des données inédites fournies par des chercheurs du CNRS et de Météo France, franceinfo passe au crible les degrés d'exposition à l'îlot de chaleur urbain de 42 zones urbaines françaises.
Nom du Media, Sigle éventuel France Info
Cocher le type de media
  • Télé Nationale
Votre Nom complet, Sigle éventuel Admin
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Autre
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord

Etangs de Corot, île Seguin… dans les Hauts-de-Seine, les militants réunis pour défendre le patrimoine - Le Parisien - 2021-05-29

Titre de l'info media Etangs de Corot, île Seguin… dans les Hauts-de-Seine, les militants réunis pour défendre le patrimoine
Date de parution de l'info media 29.05.2021
Résumé succinct Par David Livois - 29 mai 2021 à 18h58

Les représentants de plusieurs dizaines d’associations se sont rassemblés pour la première fois ce samedi à Meudon. Objectif : crier leur opposition aux grands projets qui menacent les sites naturels remarquables et les monuments des Hauts-de-Seine à Ville-d’Avray, Boulogne ou encore Châtenay-Malabry.

Meudon (Hauts-de-Seine), le 29 mai 2021. Près de 150 personnes ont convergé vers la terrasse de l'observatoire pour participer à ce rassemblement initié par l'historien de l’art François de Vergnette.
Nom du Media, Sigle éventuel Le Parisien
Cocher le type de media
  • Presse Régionale
Votre Nom complet, Sigle éventuel Admin
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Autre
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord

Boulogne-Billancourt : recours contre un projet de construction sur l'Ile Seguin - Les Echos - 2021-05-20

Titre de l'info media Boulogne-Billancourt : recours contre un projet de construction sur l'Ile Seguin
Date de parution de l'info media 20.05.2021
Résumé succinct Par Adelaïde Tenaglia - 20 mai 2021

Trois associations s'opposent au projet d'aménagement de la partie centrale de l'ile Seguin. Elles ont déposé un recours, alors que celui-ci a changé de mains en avril Bouygues immobilier succédant au consortium DBS.

Boulogne-Billancourt est toujours dans l'incertitude quant à l'aménagement de l'Ile Séguin…
Au début du mois d'avril, c'est avec Bouygues immobilier que la SPL Val de Seine Aménagement, l'aménageur de la ville, a finalement signé une nouvelle promesse de vente.

Mais trois associations ont tout de même décidé de déposer un recours contentieux au tribunal administratif de Cergy-Pontoise, fin avril, contre l'ancien permis de construire accordé à DBS (Développement Boulogne Seguin). Car si le projet a changé de mains, le permis de construire, lui, reste toujours valable.


Les associations Environnement 92, Nous sommes Boulogne et La Seine n'est pas à Vendre, qui ont déposé le recours, s'interrogent. « Bouygues va-t-il reprendre le projet tel quel ? Ou proposer un projet encore plus dense ? », s'inquiète Irène Nenner, présidente d'Environnement 92.

Les associations craignent de telles constructions (tour de 59 mètres de haut) défigurent le paysage. « On a besoin de verdure », défend Irène Nenner. Cette dernière s'interroge également sur la nécessité de créer des bureaux, à l'heure où le télétravail se développe.

Désormais, elles espèrent que le tribunal leur donnera raison et que le permis de construire en sera ainsi modifié.
Nom du Media, Sigle éventuel Les Echos
Cocher le type de media
  • Presse Nationale
Votre Nom complet, Sigle éventuel Admin
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Autre
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord

Boulogne : trois associations déposent des recours contre un projet de l’Ile Seguin pourtant abandonné - Le Parisien - 2021-05-17

Titre de l'info media Boulogne : trois associations déposent des recours contre un projet de l’Ile Seguin pourtant abandonné
Date de parution de l'info media 17.05.2021
Résumé succinct Par Marjorie Lenhardt - le 17 mai 2021 à 19h58

1- Rappel du recours contentieux déposé par Environnement 92, Nous sommes Boulogne et la Seine n’est pas à Vendre

2- La municipalité a en effet trouvé un nouvel accord plus « avantageux » avec Bouygues mais elle reste encore discrète sur ce nouveau choix, dont le projet est en cours d’élaboration avec différents cabinets d’architectes. La promesse de vente avec l’aménageur de la ville, la SPL Val de Seine Aménagement a été signée le 9 avril dernier.

3- Rappel sur questions que se posent les associations.

4- « C’est un acte qui tombe. DBS n’avait pas les conditions bancaires pour continuer », balaye Pierre-Christophe Baguet, maire (LR) de Boulogne-Billancourt, qui prend acte de ces recours contentieux contre l’ancien projet.
Nom du Media, Sigle éventuel Le Parisien
Cocher le type de media
  • Presse Régionale
Votre Nom complet, Sigle éventuel Admin
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Autre
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord
BoulogneTroisAssociationsDeposentDesReco_logo-le-parisien.png

Boulogne-Billancourt. Un recours déposé contre le projet sur l'île Seguin - ACTU Hauts de Seine - 2021-05-12

Titre de l'info media Boulogne-Billancourt. Un recours déposé contre le projet sur l'île Seguin
Date de parution de l'info media 12.05.2021
Résumé succinct Par Maxime Gil Publié le 12 Mai 21

Plusieurs associations ont déposé le 30 avril 2021 un recours contre le projet de bureaux sur l'île Seguin à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Le nouveau promoteur, lui, reste discret.

Rappel sur le long feuilleton de l’aménagement de l’île Seguin à Boulogne-Billancourt

« Ce projet est complètement aberrant » s’offusque Irène Nenner, présidente d’Environnement 92… «C’est la course au béton » déplore la militante qui craint que « cela va dénaturer et défigurer le paysage du méandre de la Seine. »

Les deux associations, ainsi que La Seine n’est pas à vendre, fustigent « une opération financière. » Bertrand Rutily étaye : « Nous ne sommes pas les seuls à penser que ce n’est pas une bonne idée de construire 130 000m2 de bureaux. »

Un projet qui est désormais porté par un autre promoteur : fini DBS, c’est Bouygues Immobilier qui a hérité du permis de construire, comme la Ville l’avait annoncé lors du dernier conseil municipal. Mais du côté du promoteur, c’est silence radio.
Nom du Media, Sigle éventuel ACTU Hauts de Seine
Cocher le type de media
  • Presse Régionale
Votre Nom complet, Sigle éventuel Admin
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Autre
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord
BoulogneBillancourtUnRecoursDeposeContre_logo-actu-hauts-de-seine.png

JO 2024 : les travaux du village des médias en Seine-Saint-Denis suspendus en référé par la justice - Le Monde - 2021-04-07

Titre de l'info media JO 2024 : les travaux du village des médias en Seine-Saint-Denis suspendus en référé par la justice
Date de parution de l'info media 07.04.2021
Résumé succinct La Cour administrative d’appel de Paris a suspendu, mardi 6 avril, en référé les travaux du village des médias des Jeux olympiques (JO) de Paris 2024, prévu pour accueillir jusqu’à 2 000 journalistes et techniciens sur une partie d’un parc de Seine-Saint-Denis.

Elle a suspendu une partie de l’autorisation environnementale délivrée en novembre 2020 par le préfet de Seine-Saint-Denis.

Les bâtiments doivent, ensuite, être convertis en 1 300 logements, dont 20 % de logements sociaux, dans le cadre d’un « écoquartier ».

Deux associations, l’antenne locale du Mouvement national de lutte pour l’environnement (MNLE 93) et le collectif pour le Triangle de Gonesse ont déposé en février un nouveau recours contre ce projet devant la Cour administrative d’appel de Paris, compétente en matière de contentieux liés aux JO 2024.

Dénonçant une « artificialisation définitive » de ce parc de 400 hectares, ces organisations, accompagnées dans leur démarche par 36 personnes, riverains et usagers du parc, avaient doublé cette procédure d’un référé-suspension, qu’un juge des référés a approuvé mardi.

Ce dernier a estimé que l’arrêté préfectoral visé, dans la dérogation qu’il accorde à l’interdiction d’atteinte à des espèces protégées, ne satisfait pas en l’état les dispositions du code de l’environnement.
Nom du Media, Sigle éventuel Le Monde
Cocher le type de media
  • Presse Nationale
Votre Nom complet, Sigle éventuel Admin
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Autre
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord

Île Seguin, nouveaux recours - Echo98 - Val de Seine Vert - 2021-02-20

Titre de l'info media Île Seguin, nouveaux recours
Date de parution de l'info media 20.02.2021
Résumé succinct Extraits

L’histoire mouvementée de l’aménagement de l’île Seguin, à Boulogne-Billancourt, connaît de nouveaux développements. Suite à l’enquête publique, l’été dernier, deux permis de construire ont été accordés par la ville, ils sont attaqués par plusieurs associations.

Après un rappel sur l'histoire des relations entre associations et ville de Boulogne-Billancourt, l'article de L.Blanchard, mentionne l'enquête publique de l'été 2020 et conclut par le nouvel épisode judiciaire engagée.

Dès le mois de décembre, le Comité de sauvegarde des sites de Meudon déposa un recours gracieux critiquant la manière dont s’était déroulée l’enquête publique et les impacts très négatifs du projet présenté.

  • Il fut suivi dans les premiers jours de janvier d’un autre recours rédigé par l’avocat Louis Coffard au nom de trois associations Environnement 92, Nous sommes Boulogne et La Seine n’est pas à vendre. Plus juridique, ce dernier recours vise le manque de prise en compte des impacts paysagers et l’absence de permis d’aménager, obligatoire dans le périmètre de sites patrimoniaux.
Nom du Media, Sigle éventuel Echo98 - Val de Seine Vert
Votre Nom complet, Sigle éventuel Admin
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Association
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord

Ile Seguin : la pression monte pour limiter l’urbanisation au profit de la végétalisation - Le journal du Grand Paris - 2021-02-15

Titre de l'info media Ile Seguin : la pression monte pour limiter l’urbanisation au profit de la végétalisation
Date de parution de l'info media 15.02.2021
Résumé succinct La visite de l’animateur Stéphane Bern et du candidat EELV aux régionales Julien Bayou, le 10 février 2021, a mis sous les projecteurs médiatiques les projets immobiliers prévus sur l’Ile Seguin, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Un collectif réunissant 25 associations fait feu de tout bois pour privilégier la création d’une "île verte" plutôt que la construction de 130 000 m2 de bureaux.

« Halte aux démolisseurs » ! Citant Victor Hugo, Stéphane Bern a lancé, le 10 février 2021, un cri d’alarme : « y’en a marre, ce sont les mêmes qui bétonnent, détruisent les arbres et le patrimoine au nom de la rentabilité et de la modernité », a fustigé l’animateur et ardent défenseur du patrimoine lors d’une visite de l’île Seguin.

« La Seine doit non seulement permettre de rafraîchir pendant les canicules, mais c’est aussi un couloir de ventilation naturelle qu’il faut préserver », a fait valoir auprès de Stéphane Bern le secrétaire national d’Europe Ecologie-Les Verts. « Il s’agit en effet également d’un enjeu de salubrité. En pleine période de pandémie, nous devons repenser la ville pour permettre cette ventilation naturelle ».
Nom du Media, Sigle éventuel Le journal du Grand Paris
Cocher le type de media
  • Presse Régionale
Votre Nom complet, Sigle éventuel Admin
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Autre
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord

Boulogne : Stéphane Bern s’allie aux écologistes pour «protéger» le patrimoine de l’île Seguin - Le Parisien - 2021-02-11

Titre de l'info media Boulogne : Stéphane Bern s’allie aux écologistes pour «protéger» le patrimoine de l’île Seguin
Date de parution de l'info media 11.02.2021
Résumé succinct Le Parisien par Marjorie Lenhardt - 11 février 2021 à 09h57

Sur invitation de Julien Bayou, candidat (EELV) aux élections régionales, l’animateur et proche de Macron a rencontré dans les Hauts-de-Seine les opposants au projet d’aménagement des anciens terrains Renault.

◼︎ Voilà un nouveau soutien de poids pour les associations environnementales opposées au dernier projet d'aménagement de la partie centrale de l'île Seguin à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). L'animateur Stéphane Bern, influent « monsieur patrimoine », s'est rendu sur place ce mercredi après-midi à la demande de Julien Bayou, conseiller régional (EELV) d'Ile-de-France et candidat à la présidence de la région.

◼︎ C'est sur le versant ouest de la capitale, cette fois, que les deux hommes se rejoignent donc pour un nouveau combat : préserver la mémoire et le paysage de l'île Seguin. « Il y a un chapelet d'îles sur la Seine qu'il faut absolument protéger », prévient d'emblée l'animateur, qui pilote l'opération Loto du patrimoine.

◼︎ Elles sont dix-huit à s'opposer à l'aménagement de la partie centrale de l'île qui prévoit un jardin de 15000 mètres carrés, 123500 mètres carrés de bureaux, dont une tour de 96 mètres et 6500 mètres carrés de commerces.

◼︎ « Il y a eu beaucoup de projets au fil du temps sur cette île qui n'ont pas abouti, comme celui de Pinault, on va se retrouver avec des bureaux alors que le télétravail est plus que jamais mis en avant, c'est un manque de vision sur l'avenir », estime l'animateur.

◼︎ « L'île Seguin a une mémoire ouvrière, on ne peut pas l'ignorer et elle doit être respectée. Le patrimoine industriel est aussi important que le patrimoine classique des monuments et châteaux. Je pense à tous ceux qui ont travaillé là pendant des années à la chaîne et voir à la place venir des bobos, pardon pour le terme, travailler dans des bureaux… Cela me désole », insiste Stéphane Bern.

◼︎ Le candidat aux élections régionales espère, lui, mener le débat autour du fleuve : « Il faut donner une personnalité juridique à la Seine, donner des droits à la nature. Il y a l'aspect ventilation à ne pas oublier : on voit bien dans un contexte épidémique à quel point il est important d'avoir des couloirs de ventilation », soutient Julien Bayou.

◼︎ Nous allons certainement aller vers le recours contentieux, nous n'avons pas dit notre dernier mot », affirme Bernard Landau, président de l'association La Seine n'est pas à vendre.

◼︎ « C'est un acte politicien », rétorque Pierre-Christophe Baguet, maire (LR) de Boulogne-Billancourt.
« S'ils ont pour projet de ne rien mettre du tout, OK, si l'Etat me donne les millions d'euros de compensation demain (NDLR : DBS a déboursé 329 millions pour la parcelle), pas de problème »
, ironise-t-il.
Nom du Media, Sigle éventuel Le Parisien
Cocher le type de media
  • Presse Régionale
Votre Nom complet, Sigle éventuel Admin
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Autre
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord

Ca Bétonne à Boulogne ! - Lettre d'Environnement92 ) Janvier 2021 - 2021-01-15

Titre de l'info media Ca Bétonne à Boulogne !
Date de parution de l'info media 15.01.2021
Résumé succinct Bertrand Rutily, Nous Sommes Boulogne présente la situation

Cinq ans après le traité de Paris, alors que des villes mettent en place de manière volontariste des mesures pour atté-nuer les effets du dérèglement climatique, Boulogne-Billancourt est à la traine. Est-ce bien le moment de bétonner toujours plus les derniers espaces fonciers libres de la ville?

Face au programme immobilier sur l'Île Central
21 associations et unions, parmi lesquelles Environnement 92 et La Seine n'est pas à Vendre, se sont associées pour signer La Déclaration Ile Seguin, et demander un projet respectueux de la Seine, de ses îles et de ses rives.

Ces projets en sont la triste illustration: Boulogne-Billancourt n'a pas pris la me-sure des enjeux environne-mentaux
Nom du Media, Sigle éventuel Lettre d'Environnement92 ) Janvier 2021
Votre Nom complet, Sigle éventuel Admin
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Fédération
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord
CaBetonneABoulogneLettreDEnvironneme_partie-centralie-de-l-île-seguin-et-situation-du-projet-immobilier.jpg

L'ile Seguin : un enjeu régional ! - Lettre d'Environnement92 - Janvier 2021 - 2021-01-15

Titre de l'info media L'ile Seguin : un enjeu régional !
Date de parution de l'info media 15.01.2021
Résumé succinct .Irène Nenner écrit :

L'île Seguin a fait l'objet, durant l'été 2020, d'une enquête publique de la Commune de Boulogne-Billancourt visant à densifier le reste de l'île par une construction d'immeubles de bureaux et de commerces sur la partie centrale. De très nombreux avis très négatifs d'associations ont conduit à "la déclaration de l'ïle Seguin" signée par 21 associations et collectifs des Hauts de Seine, de Paris et au-delà (voir notre site environnement92.fr). Le sort de cette île ne peut pas être confié à une seule commune.

Un paysage remarquable
L'ïle Seguin est l'un des plus beaux sites de la région, car elle est au cœur de l’unité paysagère «Boucle de la Seine d’Issy-les-Moulineaux à Clichy », comme le souligne l’atlas des paysages et projets urbains des Hauts-de-Seine. Ce paysage est constitué de trois îles ; l'île Saint Germain, l'Île Seguin et l'ïle de Monsieur, que des coteaux à l'ouest surplombent. Ces coteaux, avec des espaces naturels classés (parcs, des bois, des terrasses et belvédères), s'étendent de Meudon à Sèvres et Saint Cloud. Ainsi ce méandre des boucles de Seine entre le centre de Paris (Notre-Dame) et la Défense constitue un paysage remarquable incontestable.

L'impact environnemental du projet immobilier de l'île est fortement critiqué.
Dans son avis du 14 décembre 2018 (p.10), la Mission régionale d'autorité Environnementale (MRAe) recommande à l’aménageur «de démontrer plus précisément que les projets de construction sur l’Ile Seguin ne constituent pas un écran important aux vues sur le grand paysage et de modéliser l’impact des futures constructions sur les perspectives au droit du Trapèze».

Son avis du 20 mai 2020 sur le projet de l’île centrale (p.16 à 21) recommande à nouveau d’approfondir l’analyse du paysage de l’Ile Seguin pour mieux appréhender,
  1. les perceptions depuis les sites inscrits et les sites classés à proximité,
  2. l’ouverture du paysage que permet l’Ile Seguin dans son état actuel, notamment depuis Boulogne-Billancourt.

Le projet sur l’île envisage une urbanisation irréversible de l’île Seguin et dans des proportions inégalées en autorisant notamment la construction de 130 000 mètres carrés de surface de plancher comprenant des immeubles d’une hauteur atteignant 38 mètres pour l'un et 59 mètres pour l'autre, au-dessus du sol actuel de l’île, lui-même plus haut de plu-sieurs mètres que la cote moyenne des terrains urbanisés des berges de Seine riveraines. La simulation produite par le Comité de Sauvegarde des Sites de Meudon montre la perspective nouvelle qui va défigurer le paysage (voir photo ci-dessous). C'est ce qui a conduit Environnement 92 à s'associer avec Nous Sommes Boulogne et La Seine n'est pas à vendre, comme associations ayant intérêt à agir, à déposer un recours gracieux contre les deux permis de construire, le 4 janvier 2021.

Un projet inutile
Le projet immobilier vise à construire des bureaux et des commerces. A l'heure où le télétravail se développe, ce projet va aggraver l'excédent de bureaux déjà énorme dans les Hauts de Seine. Le télétravail permet d'améliorer les transports en commun, de désengorger les villes et d'améliorer la qualité de vie en général des salariés. Les 4,2 hectares du centre de l'île devraient être végétalisés pour respecter le paysage, pour satisfaire les besoins criants d'espaces verts dans le contexte de lutte contre le réchauffement climatique et la perte de biodiversité.
Nom du Media, Sigle éventuel Lettre d'Environnement92 - Janvier 2021
Votre Nom complet, Sigle éventuel Admin
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Association
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord
LIleSeguinUnEnjeuRegionalLettreD_simulation-du-projet-dbs.jpg

L'île Seguin, vestige du monde d'avant ? - L'aménagement de bureaux sur les derniers hectares disponibles provoque une fronde sans précédent. - Le Point - 2020-12-19

Titre de l'info media L'île Seguin, vestige du monde d'avant ? - L'aménagement de bureaux sur les derniers hectares disponibles provoque une fronde sans précédent.
Date de parution de l'info media 19.12.2020
Résumé succinct Par Audrey Emery - Extraits

- En 1989, Michel Rocard, alors Premier ministre, estimait que l'État ne pouvait se désintéresser de l'île Seguin et devait éviter l'apparition d'un nouveau pôle de bureaux si près de La Défense. Emmanuel Macron, qui a organisé sur ce bout de terre le One Planet Summit en 2017, se souviendra-t-il des paroles de son mentor et prendra-t-il le risque de se mêler de cette île où tant de politiques, grands patrons et architectes se sont cassé les dents ?

- Rappel des différents projets

- L'enquête publique lancée cet été sur le projet a rendu un avis favorable, mais elle a aussi émis deux réserves suspensives : DBS doit améliorer la performance énergétique des bâtiments et renforcer la végétalisation des terrasses pour compenser l'effet « îlot de chaleur ».

- « Il faut arrêter ce projet et lancer un débat public sur un urbanisme d'adaptation au changement climatique. L'île Seguin, ce n'est pas que Boulogne-Billancourt : elle se situe dans le méandre de la Seine, qui joue un rôle majeur de ventilation naturelle et de rafraîchissement des secteurs très densément urbanisés. Or, sur les 11,5 hectares de l'île, seulement 1,5 hectare sera réservé aux espaces verts »

- les difficultés financières de la société d'aménagement des anciens terrains Renault. Aujourd'hui, la dette de la SPL (société publique locale) Val de Seine Aménagement serait supérieure à 300 millions d'euros. Beaucoup doutent cependant que le maire rentre dans ses frais avec le projet DBS alors que la crise sanitaire a presque réduit de moitié le niveau des transactions sur l'immobilier de bureaux en Île-de-France par rapport à 2019. « La crise a gelé les prises de décision de la plupart des grands utilisateurs en raison de l'évolution des modes de travail.

- Un sujet pour les régionales
Pourtant, dans son avis rendu le 20 mai, la mission régionale d'autorité environnementale recommandait de « justifier le choix d'implantation et de programmation retenu au regard de l'offre de bureaux déjà existante ou en cours de construction ».

- Si les permis de construire de DBS ont été validés par le préfet, l'autorisation environnementale n'a pas encore été donnée. « Or l'île Seguin pose toute une série de questions à cet égard, notamment sur la compatibilité des règles d'urbanisme avec l'accord de Paris et l'objectif fixé par l'Union européenne de réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 55 % d'ici à 2030.

- déposer des recours contre les permis de construire. Et relancer la machine à blocages.
Nom du Media, Sigle éventuel Le Point
Cocher le type de media
  • Presse Nationale
Votre Nom complet, Sigle éventuel Bertrand et Bernard
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Association
  • Acteur de La Seine, des affluents et de ses Îles
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord

Faire de la santé environnementale un pilier du système de santé français - Libération - Débats - 2020-12-09

Titre de l'info media Faire de la santé environnementale un pilier du système de santé français
Date de parution de l'info media 09.12.2020
Résumé succinct Par : Un collectif de consommateurs, d’associations et de syndicats — 9 décembre 2020
Tribune très étayée.


- Repenser notre politique de santé pour la fonder sur l’approche One Health («Un monde, une santé») et faire face au défi de la résurgence de nouvelles crises sanitaires d’origines infectieuses .

- Nous, associations citoyennes de défense de l’environnement, des consommateurs, des usagers de santé, associations familiales et de professionnels, et syndicats demandons une révision profonde du PNSE 4 en renforçant très fortement le domaine de la santé environnementale.

- Selon l’Institut de recherche pour le développement (IRD), plus de 70% des infections émergentes apparues au cours des quarante dernières années sont des zoonoses, autrement dit des maladies infectieuses animales transmises à l’être humain.

- En 2016, le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) considérait que le développement des maladies zoonotiques avait pour origine un problème environnemental, concluant que «le risque élevé de crises sanitaires majeures est largement sous-estimé».

- Surpris et choqués de voir publier en décembre une version du PNSE 4 correspondant à des travaux préparatoires remontant à juin 2019 sans faire référence à ces engagements, sans tenir compte des leçons de la crise sanitaire et sans prendre en considération la crise climatique, comme si celle-ci n’imposait pas de penser notre environnement pour y faire face et de réinterroger notre système agricole et alimentaire.

- Cet objectif doit faire l’objet d’un débat démocratique.

Signataires : Arnaud Apoteker Justice Pesticides, Muriel Auprince Coll’Air pur Santé, Alain Bazot UFC-Que Choisir, Elisabeth Carbone Miramap, André Cicolella Réseau Environnement Santé, Alain Collomb association Santé Environnement France, Nathalie Delphin Syndicat des femmes chirurgiens-dentistes, Laure Ducos Greenpeace France, Cathy et Richard Faitg collectif Environnement Santé 74, Laura Gérard Confédération syndicale des familles, Nicolas Girod Confédération paysanne, Lamia Kerdjana Jeunes médecins, Christian Khalifa Indecosa CGT, Laurent Lalo fédération Grandir sans cancer, Christine Malfay-Régnier SOS-MCS, Agnès Maurin Ligue contre l’obésité, Véronique Moreira WECF France, François Mourgues C2DS, Tania Pacheff Cantine sans plastique France, Sophie Pelletier Priartem, Serge Provost Association nationale des animaux sous tension, Virginie Rio collectif BAMP, Carole Robert Fibromyalgie France, Arnaud Schwartz France Nature Environnement, Ghislaine Sicre Convergence infirmière, Jacques Testart Sciences citoyennes, Marie Thibaud collectif Stop aux cancers de nos enfants, Mathé Toullier Association des familles victimes du saturnisme, François Veillerette Générations futures.
Nom du Media, Sigle éventuel Libération - Débats
Cocher le type de media
  • Presse Nationale
Votre Nom complet, Sigle éventuel Admin Site
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Autre
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord

Immobilier : sur l'île Seguin à Boulogne-Billancourt, rien appris rien compris - Libération - 2020-11-20

Titre de l'info media Immobilier : sur l'île Seguin à Boulogne-Billancourt, rien appris rien compris
Date de parution de l'info media 20.11.2020
Résumé succinct Par Sibylle Vincendon — 19 novembre 2020

Extraits
- Un consortium de promoteurs vient d'obtenir un permis de construire pour édifier 130 000 mètres carrés de bureaux sur l'un des plus beaux sites de la Seine. Un retour en force de l'urbanisme du XXe siècle.
- Rappel historique du lieu et des symbole
- Sur la question de savoir que faire d’un tel site, les réflexions urbaines n’ont pas manqué depuis l’arrêt des chaînes de montage en 1989. Rien n’oblige à être borné.
Malheureusement pour l’île, le maire LR de Boulogne-Billancourt, Pierre-Christophe Baguet, est imperméable à ces subtilités.
- Au fil des années, les multiples recours des associations et les calculs de rentabilité ont eu raison de ce délire-là.
- En 1989, à la demande de Michel Rocard, Jean-Eudes Roullier, digne inspecteur des finances arpenta l’usine déserte, fit le tour de l’île en barque et produisit le premier rapport sur le sujet. Un drôle d’objet administratif en forme de leçon d’urbanisme dans lequel transparaissait le génie du lieu.
- Rappel du texte de Joy Sorman et les images de Stefan Cornic
Nom du Media, Sigle éventuel Libération
Cocher le type de media
  • Presse Nationale
Votre Nom complet, Sigle éventuel Admin Site
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Particulier
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord

Île Seguin à Boulogne-Billancourt : des associations s'opposent au projet d'aménagement - Sortir à Paris - 2020-11-04

Titre de l'info media Île Seguin à Boulogne-Billancourt : des associations s'opposent au projet d'aménagement
Date de parution de l'info media 04.11.2020
Résumé succinct
  • Par Alexandre G. · Publié le 4 novembre 2020 à 16h40

Extraits :
- Bonne introduction : Dans le but d'empêcher la réalisation du projet d'aménagement de la partie centrale de l'île située à Boulogne-Billancourt, 18 associations environnementales ont envoyé conjointement un courrier cette semaine aux ministres concernés. En s'opposant à la "bétonisation" d'une île emblématique, elles appellent le gouvernement à refuser l'autorisation environnementale.

- Mention de La Déclaration (sans la nommer) en rappelant les 18 assoc opposées "à sa réalisation en mettant en avant le havre de verdure qu'est devenu naturellement l'espace. … mais aussi les deux courriers aux Ministres Barbara Pompili et Olivier Véran… rappelant : "Leur objectif est de "sauver l'île emblématique", en appelant l'exécutif à ne pas donner sa bénédiction par la délivrance d'une "autorisation environnementale".

- Et de bons rappels : ""sauvegarde impérieuse de l'îlot de fraîcheur permanent constitué par la Seine et l'île Seguin" appuient-ils dans leurs missives. Encore plus impératif, l'objectif "d'atténuer les retombées des changements climatiques, la nécessité vitale d'un air sain", ou encore "la sauvegarde de la biodiversité, le respect de l'arbre, la prévention des risques d'inondation", désignent les associations."

Excellente conclusion : Du coup, relayons !
Nom du Media, Sigle éventuel Sortir à Paris
Cocher le type de media
  • Presse Locale
Votre Nom complet, Sigle éventuel Administrateur Site
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Particulier
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord

Boulogne-Billancourt. Pour "sauver" l'île Seguin, 18 associations alertent des ministres - Actu Hauts de Seine - 2020-11-04

Titre de l'info media Boulogne-Billancourt. Pour "sauver" l'île Seguin, 18 associations alertent des ministres
Date de parution de l'info media 04.11.2020
Résumé succinct Par Maxime Gil Publié le 4 Nov 20 à 8:31

Extraits
Ils sont principalement des citations de la Déclaration de l'Île Seguin ou des courriers aux Ministres.
- Bureaux : "l’aménagement de la partie centrale de l’île Seguin à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) crispe encore de nombreuses associations qui jugent le futur programme immobilier de bureaux « d’un temps révolu. »

- Ministres : "courriers… adressés à Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, et Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, pour « sauver cette île emblématique en refusant d’accorder l’autorisation environnementale à sa bétonisation. »

- Îlot de Fraicheur : « sauvegarde impérieuse de l’îlot de fraîcheur permanent constitué par la Seine et l’île Seguin. »

- Île Verte : « atténu[er] les retombées des changements climatiques, la nécessité vitale d’un air sain, la sauvegarde de la biodiversité, le respect de l’arbre, la prévention des risques d’inondations. »

- Rôle de l'Etat : « L’Etat a le pouvoir et le devoir de refuser l’autorisation environnementale ! Tel est le verrou à actionner pour préserver à la fois la santé publique et l’environnement, grâce au respect de l’île Seguin et de ses abords. »
Nom du Media, Sigle éventuel Actu Hauts de Seine
Cocher le type de media
  • Presse Locale
Votre Nom complet, Sigle éventuel Administrateur Site
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Particulier
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord

Boulogne-Billancourt : des associations environnementales s'opposent au projet d'aménagement de l'île Seguin - Les Echos - 2020-11-03

Titre de l'info media Boulogne-Billancourt : des associations environnementales s'opposent au projet d'aménagement de l'île Seguin
Date de parution de l'info media 03.11.2020
Résumé succinct Par Laurence Albert et Adelaïde Tenaglia Publié le 3 nov. 2020 à 10:44

Extraits :
- Bon Rappel sur l'opposition au projet : "dix-huit associations environnementales s'y opposent. Elles ont lancé, fin octobre, une déclaration commune sur le sujet et ont adressé des lettres ouvertes à la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, et au ministre de la Santé Olivier Véran."

- Idées fortes présentées :
  • "Ces associations reprochent au projet de ne pas être assez « vert ».
  • "Ces associations estiment qu'en raison de l'épidémie de Covid-19, le monde du travail été durablement affecté et se dirige vers un élargissement du télétravail. L'aménagement de bureaux leur semble donc peu attractif."

- Rappel de l'avis favorable du Commissaire Enquêteur : "avec tout de même une réserve : les enjeux climatiques et environnementaux doivent être mieux pris en compte par les promoteurs. Avant de lancer la construction ils devront donc veiller à améliorer la performance énergétique des bâtiments et à végétaliser les terrasses."

- Conclusion : Article mentionne quelques-unes de nos observations mais rien sur le rôle du fleuve et sur les enjeux Climatique et Santé publique.… Un peu réducteur dans la seule mention "Végétaliser les terrasses".
Nom du Media, Sigle éventuel Les Echos
Cocher le type de media
  • Presse Nationale
Votre Nom complet, Sigle éventuel Administrateur Site
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Particulier
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord

«Une île dans la tête», le Grand Paris de Joy Sorman - Libération - 2020-10-31

Titre de l'info media «Une île dans la tête», le Grand Paris de Joy Sorman
Date de parution de l'info media 31.10.2020 - 12:55
Résumé succinct Par Joy Sorman, romancière, essayiste et chroniqueuse

Extraits

Vu du ciel c’est une étroite bande de sédiments accumulés en strates ; elle épouse la courbure du fleuve sur presque un kilomètre, comme une longue barque flottant sur la Seine.

L’île n’est pas un espace comme les autres, entre elle et le reste du monde il y aura toujours l’eau, la largeur et la profondeur de l’eau, qui l’isole et la protège. Toute île est un territoire autonome, par nature rétif, qui a fait sécession avec la terre ferme, toute île est de la géographie, et du sentiment – une augmentation de la géographie par les songes, des récits et des légendes.

il est temps de rendre ce territoire à sa fonction première.
Ne plus aménager, ne plus investir, et détruire les ponts.

l’île est cet espace mental où tout ce qui est enfoui sera, un jour, ramené à la surface.
Nom du Media, Sigle éventuel Libération
Cocher le type de media
  • Presse Nationale
Votre Nom complet, Sigle éventuel Admin Site
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Particulier
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord

Boulogne : trop de bureaux, pas assez de vert, le projet sur l’île Seguin crispe les associations écolo - Le Parisien - 2020-10-28

Titre de l'info media Boulogne : trop de bureaux, pas assez de vert, le projet sur l’île Seguin crispe les associations écolo
Date de parution de l'info media 28.10.2020
Résumé succinct Extraits de l'article d'Ariane Riou

Rappel historique sur l'évolution des projets et sur le protocole d'accord fixant le cadre de l'aménagement signé avec quatre associations locales. Bonne reprise des arguments en donnant la parole aux contacts de la Déclaration.
- Dix-huit associations environnementales viennent de lancer une déclaration commune sur le sujet, accompagnée de lettres ouvertes adressées à Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, et Olivier Véran, ministre de la Santé. Les critiques portent sur l'aménagement de la partie centrale de l'île - 4,2 hectares sur douze -, pas assez verte à leur goût.
- Le consortium DBS (Développement Boulogne Seguin), qui comprend les trois promoteurs Hines, Icade et Vinci immobilier, dépose donc un permis de construire en février dernier. A cause du confinement, l'enquête publique n'est publiée qu'en juillet.
- La mobilisation dépasse largement les frontières de Boulogne. « Nous considérons que l'aménagement de l'île Seguin impacte d'autres villes. Ce n'est pas un projet local »
- Que demandent les associations? Une île plus verte.
- « Les fleuves sont des couloirs de ventilation et de rafraîchissement des villes. Bétonner l'île, c'est du vieil urbanisme »
Nom du Media, Sigle éventuel Le Parisien
Cocher le type de media
  • Presse Locale
Votre Nom complet, Sigle éventuel La SPAV
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Acteur de La Seine, des affluents et de ses Îles
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord

Sur l’île Seguin, un projet qui n’a rien de Nouvel - Chronique d'Architecture - 2020-10-28

Titre de l'info media Sur l’île Seguin, un projet qui n’a rien de Nouvel
Date de parution de l'info media 28.10.2020
Résumé succinct Chronique très lue dans le milieu des architectes et urbanistes, il y a quelques erreurs factuelles mais le ton est assez bien vu
Extraits :
- Historique des divers projets sur l'île Seguin
- Pour qu’un projet d’urbanisme, symbolique et d’envergure, ne se fasse jamais, c’est bien simple, il suffit que la politique s’en mêle. Ou, pour qu’il se fasse, que Jean Nouvel ne s’en mêle pas ?
- Les associations non signataires du protocole – elles sont nombreuses, surtout si on considère que le Grand Paris ne serait pas malheureux d’avoir son mot à dire – n’ont en tout cas pas été longues à réagir. Dès le 14 octobre, déjà 18 d’entre elles* signaient La Déclaration de l’Ile Seguin et adressaient une lettre ouverte aux ministres de la Transition Écologique, des Solidarités et de la Santé, les enjoignant de refuser l’autorisation environnementale pour ce projet auquel elles reprochent qu’il soit « néfaste pour la santé publique et pour l’environnement », ce qui est discutable, qu’il « dégraderait irrémédiablement l’un des plus beaux sites de la région parisienne », ce qui est indiscutable, et que sa programmation, s’éloignant du concept initial d’île culturelle, « tourne le dos à l’avenir », ce qui n’est pas faux.
- Le problème est que ces associations exigent également « que l’île Seguin devienne une île naturelle et arborée sur sa moitié amont », ce qui ne s’impose pas comme une évidence puisque l’île n’est plus ni sauvage ni naturelle depuis au moins les Mérovingiens mais qui, surtout, ne résout pas les problèmes de trésorerie de Pierre-Christophe Baguet, les oies et autres cygnes de passage ne payant ni impôts ni taxes.
Nom du Media, Sigle éventuel Chronique d'Architecture
Cocher le type de media
  • Presse Professionnelle
Votre Nom complet, Sigle éventuel La Seine n'est pas à Vendre
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Acteur de La Seine, des affluents et de ses Îles
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord

Ile Seguin : avis favorable avec réserves sur le projet central - Journal du Grand Paris - 2020-10-22

Titre de l'info media Ile Seguin : avis favorable avec réserves sur le projet central
Date de parution de l'info media 22.10.2020
Résumé succinct extraits :

- Rappel de la situation : L’enquête publique relative au projet DBS (130 000 m2) porté par Hines, Icade et Vinci sur la partie centrale de l’île Seguin à Boulogne-Billancourt s’est terminée le 2 septembre 2020. Le commissaire enquêteur a émis le 2 octobre un avis favorable, assorti toutefois de deux réserves suspensives : l'amélioration de la performance énergétique des bâtiments et l'augmentation de la végétalisation des terrasses pour compenser l'effet "ilot de chaleur" du programme.

- Réserves du public légitimes et justifiées : mention de divers avis de l'enquête… : Bernard Aimé (le commissaire enquêteur) considère que « les attentes et réserves du public sur l’exemplarité du projet DBS en matière environnementalesont légitimes et justifiées ». Il observe que celui-ci « ne prend pas suffisamment en compte les enjeux climatiques et environnementauxdécrits dans l’étude d’impact ». Ainsi, le commissaire enquêteur a formulé deux réserves.

- Amendements au PC : rappel des obligations à la charge de la ville de Boulogne vis à vis du pétitionnaire…

- Les opposants à l’urbanisation de l’ile Seguin montent à nouveau au créneau :
  • * Comment imaginer qu’en 2020 on n’envisage pour l’ile Seguin qu’un programme massif de bureaux, une simple extension duquartier du Trapèze, au moment où il est question de donner une personnalité juridique à la Seine ? », interroge un collectif de 18associations signataires de la Déclaration de l’ile Seguin adoptée le 16 octobre 2020, lancée à l’initiative du collectif Vue sur l’ileSeguin.
  • * L’origine de ce nouveau courroux contre l’urbanisation de l’ancienne friche Renault…
  • * Bonne reprise in fine de la Déclaration : Jugeant l’opération immobilière sur la partie centrale « inacceptable », ses opposants dénoncent un projet « d’un temps révolu » car« néfaste pour la santé publique et pour l’environnement, qui dégraderait irrémédiablement l’un des deux plus beaux sites de la région parisienne et une programmation tournant dos à l’avenir ».


Nom du Media, Sigle éventuel Journal du Grand Paris
Cocher le type de media
  • Presse Locale
Votre Nom complet, Sigle éventuel LaSPAV
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Acteur de La Seine, des affluents et de ses Îles
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord

Boulogne-Billancourt. Aménagement de l'île Seguin : "Un projet aux antipodes des attentes" - Actu Hauts-de-Seine - 2020-09-04

Titre de l'info media Boulogne-Billancourt. Aménagement de l'île Seguin : "Un projet aux antipodes des attentes"
Date de parution de l'info media 04.09.2020
Résumé succinct Par Maxime Gil Publié le 4 Sep 20 à 6:58
Une présentation évoquant les divers avis recueillis lors des enquêtes publiques
Extraits

- Le poids de la crise sanitaire
  • « Les perspectives économiques ayant été durablement perturbées par la crise sanitaire inédite de cette année, il est forcément à craindre que cela aura un impact négatif sur les besoins de bureaux pour à minima les 10 ou 20 prochaines années » estime un représentant de copropriétaires…
- Un immeuble de 13 étages en question
  • 13 étages et 59m de haut… Cela « viendra altérer définitivement la vue panoramique dont on bénéficie aujourd’hui et pour laquelle on a payé le prix fort », s’insurge un habitant de Meudon.
- « Une foret d’immeubles »
  • Parmi les attentes revendiquée…, celle d’un « poumon vert entre Boulogne et Meudon/Issy [qui] serait bienvenu, avec des constructions de maximum cinq étages. » Des contributeurs ajoutent que « il n’est plus à démontrer que la ville a besoin de plus d’espaces verts pour aider à lutter contre les conséquences du réchauffement climatique. »
- Et la culture ?
  • La ligne directrice elle, n’a jamais changé, il s’agissait d’un projet culturel, et d’un lieu de vie et de détente et non de la construction d’un complexe immobilier de bureaux bétonné !
- « Des espaces de qualité et un équilibre financier »
  • Avis négatifs. S’ils sont minoritaires, plusieurs commentaires soulignent un « projet équilibré et bien pensé. » … Les bureaux permettent de financer les espaces et équipements publics. » …
- Renault, le grand oublié ?
  • Dans toutes vos propositions, je ne vois rien qui rappelle les usines Renault, aucun bâtiment qui symboliserait Renault…
Nom du Media, Sigle éventuel Actu Hauts-de-Seine
Cocher le type de media
  • Presse Locale
Votre Nom complet, Sigle éventuel Marnes Environnement et Patrimoine
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Association
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord

ILE SEGUIN LE RETOUR - Mediapart - 2020-09-02

Titre de l'info media ILE SEGUIN LE RETOUR
Date de parution de l'info media 02.09.2020
Résumé succinct Avis de LaSPAV sur l’Enquête publique relative à la construction de la partie centrale de l’Ile Seguin

- la place du fleuve et de ses îles dans le grand paysage des boucles de Seine, son rôle majeur de couloir de ventilation naturelle et de rafraichissement des secteurs densément urbanisés, est très marginalement pris en compte en amont des études et projets envisagés depuis 15 ans pour l’Ile Seguin
Pourtant les notions de trames vertes et bleues et de corridors écologiques sont inscrites dans le SDRIF et le SRCE (8 /11/ 2016) de l’Ile-de-France.

- ‘’le danger de dégradation irrémédiable de l'un des plus beaux et des plus spectaculaires sites de la région parisienne si ce projet est réalisé ’’.

- Les fleuves sont des couloirs de ventilation indispensables aux zones denses urbaines.
La Seine, avec ses affluents et les canaux, est un acteur majeur de la qualité de l’air de l’agglomération parisienne. Elle constitue le principal corridor de ventilation naturelle dans le cœur dense de l’agglomération. Le fleuve est littéralement la trachée qui permet à l'air de partout s'écouler et d'éviter ainsi de concentrer les particules nocives inévitablement générées par le métabolisme urbain et l'activité humaine.

- Un site d’intérêt métropolitain
Nom du Media, Sigle éventuel Mediapart
Cocher le type de media
  • Presse Nationale
Votre Nom complet, Sigle éventuel Admin
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases
  • Acteur de La Seine, des affluents et de ses Îles
Email ayant publié l'information Contacter par mail
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information OUI je suis d'accord

Saisir une fiche :  Suivi Tous Media La Déclaration de l'Île Seguin

Les champs avec une puce rouge sont obligatoires. Cf aussi Charte Usage et RGPD
captcha
Vérification pour sauver la page
Annuler


Haut de Page