« Verdir » Paris pour les JO 2024, une ruse du marketing urbain - Le Monde - 2021-03-15

Date du jour : 15.03.2021
Titre de votre information : « Verdir » Paris pour les JO 2024, une ruse du marketing urbain
Information succinct : Verdir » Paris pour les JO 2024, une ruse du marketing urbain Par Isabelle Regnier

Tour Eiffel, Champs-Elysées… Les flamboyants projets d’aménagement qui promettent de repeindre la capitale en vert pour les Jeux olympiques sont-ils le rêve écologique affiché par leurs concepteurs ? Rien n’est moins sûr.

Analyse.
◼︎ Symboles de l’« héritage durable » que sont censés léguer les Jeux olympiques de Paris 2024, deux grands projets promettent de verdir la capitale dans les grandes largeurs : la transformation du quartier de la tour Eiffel en une zone piétonne filant de l’Ecole militaire au Trocadéro, et la piétonisation partielle de la place la Concorde, qui doit conduire, à plus long terme, à faire des Champs-Elysées rien de moins qu’un « jardin extraordinaire ». Les JO doivent ainsi être le grand accélérateur du rêve d’un Paris sans voiture cher à la maire Anne Hidalgo. Est-ce pour autant un rêve écologique ? Rien n’est moins sûr.

◼︎ Mention d'actions similaires à l'étranger dont les effets induits sont discutables…
  • Voie de chemin de fer le long de l’Hudson, à New York, transformée en une promenade paysagère… Cette « highline » (conception Diller Scofidio + Renfro,) a changé la dynamique de Manhattan, attirant les touristes comme un aimant et faisant exploser dans son sillage le prix du foncier. … Le tissu de briques brunes naguère si homogène est aujourd’hui éventré par une forêt de tours rutilantes.

  • Ces programmes de verdissement labellisés font partie de l’arsenal marketing que les villes utilisent pour attirer… « les principaux acteurs du marché, que ce soient les entreprises à haute valeur ajoutée, la main-d’œuvre qualifiée, les touristes ou encore les investisseurs immobiliers ».

◼︎ Conception ambivalente
  • A Moscou,… refonte du parc Zariadié, à Londres promenade urbaine de 5 kilomètres (The Tide), à Madrid, la transformation du quartier d’affaires moribond d’AZCA en un paradis biosourcé.
  • Pour les Champs-Elysées c'est PCA Stream de Philippe Chiambaretta qui est aux manettes
  • Conception pour le moins ambivalente de la ville durable, qui s’accorde bien avec celle des JO. Cf l’architecte Marc Perelman ironise (cf pamphlet 2024. Les Jeux olympiques n’ont pas eu lieu - éditions du Détour) sur l’ambition écologique affichée par cet événement monstre qui transforme Paris et sa banlieue en un gigantesque chantier, qui mise sur un nombre record de touristes (donc sur un accroissement du trafic aérien), et dont les principaux sponsors sont des multinationales.
  • Alors que le combat contre le réchauffement climatique et pour la biodiversité doit être mené à toutes les échelles pour être efficace, ces projets parisiens flamboyants s’accompagnent d’un saccage des oasis urbaines de l’autre côté du périphérique (jardins ouvriers d’Aubervilliers, empêcher la construction de 130 000 mètres carrés de bureaux et de commerces sur l’île Seguin, encore la Butte rouge, cité-jardin - ensemble architectural remarquable - que la mairie veut détruire à 85 % pour y reconstruire du neuf.

Preuve supplémentaire du peu de poids que pèse le bien commun face aux intérêts économiques et financiers.
Choisissez un ou plusieurs mots-clés : Climat et Politiques associées, Dégratation / Pollution Sols, Densification Urbaine Lourde, Îlots de Chaleur
Source de l'info : Le Monde
Nom complet Assoc ou autre - Sigle éventuel : Admin
Type d'acteurs (facultatif) : Autre
Votre Prénom Nom : Admin
Code postal de votre information : 75000
Confirmer vote accord pour mise en ligne : OUI je suis d'accord