Live Ecoute France Inter
La Saga de l'île Seguin

Vendredi 23 avril 2021 21h37

par Antoine Chao Reporter/producteur
et Jérôme Chelius Réalisateur

France Inter
21h37 Vendredi 23 avril 2021
Live Ecoute France Inter

La Saga de l'île Seguin

LA
DÉCLARATION

De L''Île
SEGUIN


Suivi de la Saga

Retrouvez le Podcast dans la série C'est bientôt demain d'Antoine Chao
Scoop mentionné par le reporter : Selon les dernières informations, le maire de Boulogne-Billancourt, Pierre-Christophe Baguet, a annoncé en bureau municipal ne pas avoir prolongé la promesse de vente entre la SPL Val de Seine Aménagement et le groupement de promoteurs DBS (Hines, Icade et Vinci) pour les deux lots de la partie centrale de l'île. La saga continue pour un nouveau tour de piste des promoteurs, ou alors c’est la Déclaration de l’île Seguin qui a été entendue, espérons-le… Cf en note 1, les autres textes introductifs sur la page de France inter.

Début à 21h 37
B. Landau - La Seine n'est pas à vendre -LaSPAV : On a mis près de 5 ans à tout raser, tout dépollué. C'est révélateur de voir les photos de la destruction d'un bâtiment. De nombreux films racontent cette histoire, dont un de JL. Godard (Eloge de l'amour) .
Et on a l'impression que ces 11 hectares sur 1 km de long, c'est une espèce de plateforme porte-avions, d'un navire à la dérive. Il y a beaucoup de symbolique : le bateau ivre, le trésor caché, l'île maudite… et cela continue.

Antoine Chao - Reporter : échange avec trois des 26 signataires de la Déclaration de l'île Seguin pour raconter, 20 ans plus tard, sur la commune de Boulogne-Billancourt à l’ouest de Paris, dans ce magnifique et dorénavant très huppé méandre de la Seine avec sur l’autre rive, Issy-les-Moulineaux, Meudon et Sèvres, l’île Seguin, l'histoire d'une saga incroyable, d'une valse de permis de construire, de PLU, de mètres carrés de bureaux. Une île maudite ou bénite selon que l’on est promoteur, bétonneur, boomer, "starchitecte" ou écolo, citoyen, jeune, riverain.

I. Nenner - Environnement92 : Le paysage est magnifique côté Meudon mais côté Boulogne c'est particulièrement dense… et en plus cette ville accueille plus d'un million et demi de m2 de bureaux… et on veut en rajouter sur l'île Seguin ! Nous nous intéressons à la trame verte et bleue. La trame bleu c'est la Seine un couloir de fraîcheur pour les riverains. Mais sur la trame verte ce sont la végétation qui capte le CO2 et apporte un effet climatiseur aux habitants. Les boulonnais en particulier sont frustrés parce que la ville de Boulogne, a moins de 10 m2 d'espace vert public par habitant. Ce qui est une carence au sens de l'OMS. L'île Seguin offre un espace ouvert très tentant pour y planter des arbres… C'est notre rêve secret… Revenir à la nature, au moment où on se bat pour le climat, accueillir tout un tas de faune, c'est le moment de changer de braquet et de faire autrement.

M.Becq - Collectif de Riverains de Boulogne et de Meudon : Nous étions très tranquille en 2008 parce qu'on avait promis une île avec des bâtiments de 5 ou 6 étages et un parc de sculpture consacré à l'art, à la recherche. En 2011 après un changement de majorité municipale, s'est présenté PC. Baguet, disant "nous nous voulons faire non 175.000 m2 (prévus par JP.Fourcade) mais 110.000" , donc il a été élu. Moins de deux ans plus tard, le maire déclare vouloir faire 5 tours de bureaux sans limite de hauteur avec 330.000 m2. 5 tours de bureaux comme La Défense. Nous nous sommes réveillés avec tracts, réunions, affiches et nous avons été en justice au tribunal administratif de Cergy-Pontoise pour le PLU de 2011 qui a été annulé en 2013. En juillet 2013 le maire reprend un PLU, annulé, en 2016 à nouveau un PLU attaqué mais pas jugé, et en 2018 encore un PLU attaqué mais pas jugé. Le 21 septembre 2020 nous avons accueilli la Seine n'est pas à Vendre et d'autres associations. Le Collectif a lancé une pétition aujourd'hui à plus de 50.000 signatures. Lutter contre les changements climatiques, décarboner l'économie … ce n'est pas déraisonnable financièrement comme le dit la municipalité. Ce qui était déraisonnable c'était de vendre pour 1€ le terrain où se situe la Seine Musicale.

21h 50
B.L : on représente les 26 signataires de La Déclaration de l'Ile Seguin qui regroupent plus de 90 associations.
Nous disons trois choses :
  • ● Faut-il des bureaux… on en doute.
  • ● Par rapport au climat, construire sur un couloir de ventilation, c'est une erreur au regard de ce que représentent les fleuves aujourd'hui. Par rapport au réchauffement climatique dans les zones denses d'agglomérations, les fleuves ont un rôle bénéfique par rapport aux îlots de chaleur et au rafraîchissement des parties très urbanisées.
  • ● On va bousillé un paysage remarquable. On va construire une barrière visuelle des deux côtés qui détruit un magnifique paysage.
C'est ce méandre de la Seine qui est le 1er paysage remarquable entre Notre Dame et La Défense.
L'île Seguin n'appartient à Boulogne que depuis à peine 100 ans. C'est devenu un problème boulonnais.
Une question de cette importance ne peut pas être prise par la seule ville propriétaire des lieux depuis une période récente. Cela illustre le fait que le fleuve est un bien commun, sur lequel les départements, la région, les communes doivent travailler ensemble et non chaque commune faire ce qu'elle veut. C'est écrit dans le SDRIF ; de Corbeil à Conflans-Sainte-Honorine la vallée de la Seine, en cœur de métropole, c'est un grand parc naturel.
  • ● Avant Renault il y avait l'Île … si l'île était nécessaire au développement industriel de Renault, est-elle nécessaire au développement de l'activité de quelques promoteurs ?
  • ● Plutôt que de démolir, pour reconstruire, ne pourrait-on pour une fois, créer le mouvement inverse et rendre à la nature au 21ème siècle ce que l'industrie lui a volé au 19ème et 20ème siècle ? Cette question concerne aussi toutes les îles de la Seine.
  • ● Dans la question du déficit de l'opération d'aménagement, depuis plus de 15 ans, rien n'a marché.
Pour nous il faut une conférence sur l'île Seguin. Soyons sérieux. Arrêtons le désastre écologique, paysager et trouvons une solution par le haut et sérieuse pour la Seine et pour nos enfants.

21h 55
I.N et M.B : L'accroissement du tertiaire atteint des sommets. Tous ses bureaux, c'était la logique qui a présidé à la Défense. Aujourd'hui c'est dépassé, mais les hommes politiques et les promoteurs veulent continuer à faire du béton comme avant.
L'astuce c'est d'attirer les sièges sociaux avec des bureaux neufs… on exonère de certains impôts locaux pendant un certain temps et après les bureaux vieillissent et on commence à payer les impôts locaux. Il y a un déménagement constant des sièges sociaux au meilleur prix. Et que deviennent les bureaux vides : rien. Aujourd'hui on parle de bureaux réversibles en appartement.

B.L : Mais des bâtiments entre 8 et 14 étages, constituent de vrais blocs : 6 bâtiments, chacun de 103 m de long et 30 m d'épaisseur. Dans 30 m on ne fait pas de logements. Avec une rue canyon au centre de 15 m de large ! C'est absurde.

21h 57
B.L : Aujourd'hui, nous sommes dans la phase contentieuse. Nous avons fait des recours gracieux sur l'enquête loi sur l'eau qui chapeaute l'ensemble. Sur le volet environnemental c'est trop léger ; et aussi des recours gracieux contre les permis de construire. On ne nous a pas répondu.
Début mai, il y aura plusieurs recours contentieux.

Un des premiers architectes, Bruno Fortier , ayant compris que l'on ne pouvait pas sauver le bâtiment de Renault, avait fait un projet paysagé pour remplacer le vaisseau de l'usine. A l'époque un article de Jean Nouvel dans Le Monde, disait : on assassine la mémoire de cette ancienne forteresse ouvrière qu'était le bâtiment, la mémoire du krach ouvrier. Le bâtiment avait une présence. Les façades avait été dessinées par Albert Laprade . Cela évoquait la puissance de l'industrie. Une image symbolique : la tête de proue, les arbres devant, le vaisseau de l'usine, une image qui a fortement marqué.
Aujourd'hui il y a un retournement d'état d'esprit, avec les crises, la programmation est en plein décalage avec la société d'aujourd'hui.

Fin 21h 60
I.N présente le dossier de presse de La Déclaration de l'Île de Seguin.



Autres infos sur l'île Seguin
◉ Par LaSPAV télécharger Lettre N°4 consacrée à l'île Seguin

◉ Consultez le Dossier de Presse 22 mars 2021
◉ L'île Seguin un enjeu régional Cf Magazine LIAISONS N°192 Février-Mars 2021
image Liaisons_N192_La_Declaration_Ile_Seguin.png (0.5MB)

La mobilisation se déploie autour de La Déclaration de l'Île Seguin

image FOULE2.jpg (78.0kB)
◉ La Validation par Mr Le Préfet du contrôle de légalité pour les Permis de Construire … ne Signifie pas que l'Etat valide le projet Immobilier DBS ◉ Sans réponse des autorités locales… sur ces recours gracieux… La Procédure Judiciaire ne pourra qu'être enclenchée
image 3_Recours_Gracieux.jpg (0.2MB)

◉ Trois recours gracieux contre les Permis de Construire projet de bétonisation de l’Île Seguin.
◼︎ Environnement92, La Seine n'est pas à vendre LaSPAV, Boulogne Billancourt c'est Nous
◼︎ Collectif Vue Ile Seguin
◼︎ Comité de Sauvegarde des Sites de Meudon (CSSM)

image 3_autres_Recours_Gracieux.jpg (0.2MB)

◉ Trois autres recours gracieux contre l'arrêté du Préfet loi sur l’eau et les milieux aquatiques - renouvellement autorisation d’aménagement.
◼︎ Environnement92, La Seine n'est pas à vendre LaSPAV, Nous sommes Boulogne.
◼︎ Collectif Vue Ile Seguin
◼︎ Président de Comité de Sauvegarde des Sites de Meudon (CSSM) et Président de Vivre à Meudon




image Signataires_La_DeclarationIleSeguin.png (1.4MB)

Vue en 3 dimensions du Département 92

Vue en 3 dimensions du Département 92

Simulation du risque inondation basé sur la grand inondation de 1910

Carte Inondations 1910 - Ile Seguin - EPISEINE

Cartographie des Crues de la Seine

- Institut Paris Région
Cartographie des Crues de la Seine - Institut Paris Région

Cartographie des Aménités vertes et des Îlots de Chaleur


image Cumul_dAmenites_VertesIle_Seguin__Points_Strategiques.jpg (0.5MB)
image Carte_ilots_de_Chaleur_Urbain___APUR_cahier5__Aout_2003.png (0.2MB)

Autres infos

L'île de Billancourt à l'est de l'ïle Seguin
L'île de Billancourt et l'île Longueignon forment l'île Saint-Germain depuis la construction des ponts de Billancourt.
Question des Odonates
Avez-vous pensez aux Odonates Santé environnementale ◉ Schématisation notion Continuité Ecologique - ECONAT
Il faut penser au Chapelet des Îles sur la Seine

 


Accès Dossier de Presse - Haut de Page






Note 1 : Présentation par le reporter sur le site de l'émission - France inter - La saga de l'île Seguin © Radio France / Antoine Chao :

Vaisseau amiral des usines Renault, l'île Seguin située dans un majestueux méandre de la Seine dans l'ouest parisien résiste, depuis la fermeture de Renault Billancourt en 1992, aux projets immobiliers pharaoniques et écocides qui s'y succèdent sans succès.

Site emblématique de l'industrie automobile conquérante du XXe siècle, l’île Seguin devient au XXIe, en pleine crise climatique, le symbole de l'irresponsabilité des promoteurs et de la mégalomanie des architectes. Sur la commune de Boulogne-Billancourt à l’ouest de Paris, dans ce magnifique et dorénavant très huppé méandre de la Seine avec sur l’autre rive, Issy-les-Moulineaux, Meudon et Sèvres, l’île Seguin, depuis une vingtaine d'année est la protagoniste d'une saga incroyable, une valse de permis de construire, de PLU, de mètres carrés de bureaux. Une île maudite ou bénite selon que l’on est promoteur, bétonneur, boomer, "starchitecte" ou écolo, citoyen, jeune, riverain.

J'ai rencontré Bernard Landau, Irène Nenner et Michel Becq, tous signataires de la Déclaration de l'île Seguin, sur le toit dûment végétalisé de la Scène Musicale, un complexe culturel inauguré en 2017 qui occupe déjà toute la pointe de l’île, copieusement bétonnée, côté Pont de Sèvres.
J'ai bien connu ce coin pour y avoir grandi mais c'est la première fois que je mets les pieds sur l'île Seguin. Je me souviens de la façade de proue de l'usine Renault, visible depuis le pont de Sèvres, elle devait subsister en hommage à la saga industrielle et ouvrière de Renault Billancourt, elle a été rasée. Je me souviens aussi des beaux cyprès alignés devant cette façade, ils devaient être préservés, ils ont été coupés pour laisser place nette à la grosse boule en verre de la Scène Musicale qui abrite l'auditorium "Patrick Devedjian", c'est bien comme ça qu'il a été baptisé ! Et là ça m'a rappelé des souvenirs moins nostalgiques, les coups violents et tordus de la jeune droite, issue de l’extrême droite - notamment du groupuscule fascisant Occident en ce qui concerne Patrick Devedjian, Alain Madelin, Gérard Longuet et Jean-Jacques Guillet - qui mettait les Hauts-de-Seine sous sa coupe pendant les années Pasqua (notamment pendant la présidence de celui-ci au conseil général du "far ouest" francilien).

Accès Dossier de Presse - Haut de Page


 zem