Voir La Déclaration de l'Île Seguin et Dossier de Presse 22 mars 2021


Communiqué de presse - 19/11/2020



Sur la Seine, à Boulogne-Billancourt,
l’île Seguin transformée
en paquebot à la dérive
par 130.000 m² de bureaux




Au terme de vingt ans de projets et contre-projets de réaménagement, l’Ile Seguin, haut lieu de notre histoire régionale et nationale, serait–elle condamnée à n’être qu’un quelconque terrain à bâtir dont plus de la moitié dédiés à de l’immobilier de bureaux ?

Pierre-Christophe Baguet, Maire de Boulogne, vient de délivrer, sur la partie centrale de l’Île, les permis de construire au consortium DBS (Développement Boulogne Seguin) pour la construction de deux blocs parallèles d’immeubles de bureaux de 9 à 14 étages (dont un de 59m de haut) sur 350 m de long, de part et d’autre d’une rue de 15 m de large.

Dans le même temps GPSO, (Grand Paris Seine Ouest), dont le président est le même P.-Ch.Baguet - «s’engage à protéger la biodiversité sur son territoire, via des actions de préservation de sa faune et de sa flore, ainsi que la Trame Verte et Bleue qui assure aux espèces vivantes une continuité des espaces naturels» Cf. Biodiversité et Plan Climat . Comment prétendre assurer la continuité des espaces naturels de GPSO, à commencer par le couloir de ventilation et de fraîcheur que constituent la Seine et ses îles, en édifiant une énorme pièce urbaine sur l’île Seguin ?

Diligentant une enquête publique sur la Loi sur l’eau qui concerne de fait ce programme immobilier, le préfet des Hauts-de-Seine a dû examiner l’autorisation environnementale préalable, dans le respect des Lois et engagements de l’Etat pour la lutte contre le réchauffement climatique et le respect de l’environnement.

Mobilisées lors des enquêtes publiques lancées en plein été, entre deux confinements, 23 associations et fédérations environnementales ont rendu publique leur opposition à ce projet dans “La Déclaration de l’île Seguin”, consultable en ligne.


Elles prônent l'élaboration d'un projet alternatif, respectant l’écosystème du fleuve, de ses îles et de ses rives et elles dénoncent le projet DBS qui :
  • • ne prend pas en compte le rôle de la Seine et de ses Îles comme corridor naturel de ventilation et de rafraîchissement dans le cœur dense de l’agglomération,
  • • ne respecte pas les continuités écologiques en application des principes Trame verte et bleue,
  • • est en contradiction avec les enjeux d’adaptation aux changements climatiques, de Santé Publique et Environnementale,
  • • dénature le paysage, le grand panorama d’un méandre de la Seine ouvert sur les coteaux arborés de Meudon, Sèvres et Saint-Cloud dont plusieurs sites naturels inscrits.
  • • ne prend pas en considération les risques de crues type 1910, prévisible et inéluctable selon Episeine, comme nous l’ont rappelé les récentes crues de 2016 et 2018.

Quelle logique, sinon financière, prévaut à la construction de 130.000 m² de bureaux à deux pas de la Défense, dans une ville, Boulogne-Billancourt, déjà très fortement pourvue (1,2 million de m2 de bureaux construits), à l’heure où le télétravail se développe.

Nous soulignons le double discours entre les promesses environnementales de GPSO, et les ambitions spéculatives du groupe DBS (Hines, Icade, Vinci Immobilier) autorisées par le Maire de Boulogne, président de GPSO !

Les associations signataires de la Déclaration de l’Île Seguin, s’opposent à un projet rétrograde dont l’impact dépasse de beaucoup le territoire de Boulogne-Billancourt et doit être apprécié à l'échelle de l’ensemble de la région Ile-de-France. 
Elles demandent que s’ouvre rapidement un débat public constructif associant acteurs locaux, régionaux et nationaux.



Pour en savoir plus : Coordination « La Déclaration de l’ïle Seguin »
Contact : coordination@la-declaration-ile-seguin.fr



Signataires de La Déclaration de l'Île Seguin


A.R.B.R.E.S (National) ; Association Châtaigneraie Eco-citoyens ; Association BelleRive-Malmaison (ABRM), (Rueil-Malmaison) ; Association pour le Développement Raisonné et l’Environnement à Chatou (ADREC) ; Association Rives de Seine, (Rueil-Malmaison) ; CADEB (Collectif Associations Défense Environnement Boucles de la Seine) ; Collectif Vue sur Ile Seguin ; Comité de Sauvegarde des Sites de Meudon (CSSM) ; Coteaux de Seine Associations, (Garches, Marnes-la-Coquette, Rueil-Malmaison, Saint-Cloud, Vaucresson, Ville d’Avray) ; DAGOVERANA, ADEVAM, (Ville d’Avray) ; Environnement 92, (agréée environnement de 45 associations) ; France Nature Environnement Paris (agréée environnement de 11 associations);
France Nature Environnement Ile de France (agréée environnement de 45 organisations - Fédérations départementales, Collectifs, Adhérents directs ) ; Garches Est à Vous, Garches Patrimoine ; île des Loups Environnement (94) ; Issy l'Ecologie ; La Seine n’est pas à vendre - LaSPAV ; Les Amis de l’Avenue du Château - AAAC (Meudon) ; Marnes Environnement et Patrimoine ; Nous sommes Boulogne (Boulogne-Billancourt) ; Seine Vivante (Collectif d’Associations Défense de la Seine, de ses berges et de son site) ; Union des Amis de Vaucresson et des environs ; Val-de-Marne Environnement (agréée environnement de 16 associations) ; Vivre à Meudon,.


Haut de Page