Boulogne : Stéphane Bern s’allie aux écologistes pour «protéger» le patrimoine de l’île Seguin - Le Parisien - 2021-02-11

Titre de l'info media : Boulogne : Stéphane Bern s’allie aux écologistes pour «protéger» le patrimoine de l’île Seguin
Date de parution de l'info media : 11.02.2021
Résumé succinct : Le Parisien par Marjorie Lenhardt - 11 février 2021 à 09h57

Sur invitation de Julien Bayou, candidat (EELV) aux élections régionales, l’animateur et proche de Macron a rencontré dans les Hauts-de-Seine les opposants au projet d’aménagement des anciens terrains Renault.

◼︎ Voilà un nouveau soutien de poids pour les associations environnementales opposées au dernier projet d'aménagement de la partie centrale de l'île Seguin à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). L'animateur Stéphane Bern, influent « monsieur patrimoine », s'est rendu sur place ce mercredi après-midi à la demande de Julien Bayou, conseiller régional (EELV) d'Ile-de-France et candidat à la présidence de la région.

◼︎ C'est sur le versant ouest de la capitale, cette fois, que les deux hommes se rejoignent donc pour un nouveau combat : préserver la mémoire et le paysage de l'île Seguin. « Il y a un chapelet d'îles sur la Seine qu'il faut absolument protéger », prévient d'emblée l'animateur, qui pilote l'opération Loto du patrimoine.

◼︎ Elles sont dix-huit à s'opposer à l'aménagement de la partie centrale de l'île qui prévoit un jardin de 15000 mètres carrés, 123500 mètres carrés de bureaux, dont une tour de 96 mètres et 6500 mètres carrés de commerces.

◼︎ « Il y a eu beaucoup de projets au fil du temps sur cette île qui n'ont pas abouti, comme celui de Pinault, on va se retrouver avec des bureaux alors que le télétravail est plus que jamais mis en avant, c'est un manque de vision sur l'avenir », estime l'animateur.

◼︎ « L'île Seguin a une mémoire ouvrière, on ne peut pas l'ignorer et elle doit être respectée. Le patrimoine industriel est aussi important que le patrimoine classique des monuments et châteaux. Je pense à tous ceux qui ont travaillé là pendant des années à la chaîne et voir à la place venir des bobos, pardon pour le terme, travailler dans des bureaux… Cela me désole », insiste Stéphane Bern.

◼︎ Le candidat aux élections régionales espère, lui, mener le débat autour du fleuve : « Il faut donner une personnalité juridique à la Seine, donner des droits à la nature. Il y a l'aspect ventilation à ne pas oublier : on voit bien dans un contexte épidémique à quel point il est important d'avoir des couloirs de ventilation », soutient Julien Bayou.

◼︎ Nous allons certainement aller vers le recours contentieux, nous n'avons pas dit notre dernier mot », affirme Bernard Landau, président de l'association La Seine n'est pas à vendre.

◼︎ « C'est un acte politicien », rétorque Pierre-Christophe Baguet, maire (LR) de Boulogne-Billancourt.
« S'ils ont pour projet de ne rien mettre du tout, OK, si l'Etat me donne les millions d'euros de compensation demain (NDLR : DBS a déboursé 329 millions pour la parcelle), pas de problème »
, ironise-t-il.
Nom du Media, Sigle éventuel : Le Parisien
Cocher le type de media : Presse Régionale
Votre Nom complet, Sigle éventuel : Admin
Cocher dans la liste ci-contre une ou plusieurs cases : Autre
Confirmer votre acceptation de la publication de votre information : OUI je suis d'accord